Qui sommes nous

Concept pratique, saveurs authentiques

L’idée des deux compères ? Attiser les papilles de vos convives grâce à ces traditionnelles recettes bretonnes. A bord de leur crêperie itinerante, 4 biligs au gaz, un passe-plat et un réfrigérateur pour assurer la chaîne du froid et confectionner vos  gourmandises au chaud. Tout ce matériel est
savamment logé dans le « Buffet à Galettes », fabriqué en bois, moderne et modulable. Une tonnelle abrite le tout. En tout et pour tout, l’installation du site nécessite 3 à 4 mètres de long. Ti Breizh, un véritable stand clé en main. Galettes et Crêpes sur mesure Plusieurs formules sont proposées… et adaptables !

Farines et garnitures : un approvisionnement raisonné

Le crédo de Ti Breizh, une démarche responsable. « Nous choisissons au maximum d’aliments issus de l’agriculture locale, des produits d’appellation ou confectionnés de façon artisanale », détaille Ugo. Cette logique du circuit-court et du raisonné concerne entre autres la farine (semences de Bretagne), le jambon, les saucisses, les jus de pomme et le cidre. Le « Buffet à Galettes », lui, a été pensé et conçu par les Compagnons du Devoir du Finistère.

poules ti breizh

Le palais du gourmet est exigeant.

Bonne nouvelle, nos deux crêpiers nomades sont tombés dans la pâte à crêpe dès leur plus jeune âge. « Je me vois encore mélanger ce mélange de farine et d’eau sous les yeux de ma grand-mère, très rigoureuse en la matière ! » Jean-Baptiste, co-fondateur Ti Breizh, natif de Concarneau (Finistère)

Transmission accomplie, le savoir porte vite ses fruits. Le petit finistérien devint grand et se forme à l’art du bilig à Pont-Aven en 2007 : une belle pâte, un geste habile et le goût des bonnes choses, le trio du crêpier parfait ne s’improvise pas pour un produit fini léger et savoureux.

Jean-Baptiste voyage ensuite plusieurs années à travers le Monde. L’occasion de voir du pays bien sûr, mais aussi de réaliser à quel point la galette est un objet de séduction universelle et massive des papilles. Rentré au pays, l’artisan de la Krampouz ouvre les portes de la minuscule et délicieuse crêperie nantaise : Ker Breizh. Une aventure de 6 ans, riche et intense, au cours de laquelle le jeune crêpier part représenter les Pays de la Loire au Japon. En septembre 2019, le mouvement lui manque. Une idée lui vient. Pourquoi ne pas amener la crêpe et la galette sur des lieux de vie ? Jean-Baptiste appelle Hugo son ami breton, de retour d’un grand périple (Australie, Nouvelle-Zélande, Thaïlande) et habile crêpier. « Chez moi, on mange de la galette tous les mercredis, un incontournable. C’est tout naturellement que j’en ai fait mon métier », affirme-t-il.

Le duo se forme et donne naissance à Ti Breizh. Du beurre et du sel plein les babines !